Diablo III Reaper of Souls: La zone du Marais de sang dévoilée

diablo banDans 18 jours l’extension que nous attendons tous de Diablo III, Reaper of Souls, sera en vente un peu partout. En attendant, Blizzard continue de présenté du contenu et cette fois-ci, nous allons découvrir une nouvelle zone.

En effet, c’est sur le site officiel qu’a été publié un article (que vous trouverez ci-dessous) qui dévoile le Marais de Sang. Vous pourrez y découvrir entre autre l’histoire et la création de cette zone. Sans plus attendre, voici l’article en question.

Un aperçu de Reaper Of Souls™ : à la découverte du marais du Sang

La décomposition de la matière organique agresse les sens tandis que la terre méphitique s’affaisse sous chacun de vos pas. L’eau trouble bouillonne dans de profonds sillons et d’étranges créatures hostiles rôdent dans l’obscurité. La fière Ouestmarche se dresse à l’horizon, comme pour défier l’entendement : comment une terre si inhospitalière peut-elle abriter l’une des cités les plus prospères de Sanctuaire ? Sous la vase immonde gisent les vestiges d’une civilisation jadis dotée d’une puissance incommensurable et gardienne de mystères insondables.

Bienvenue au marais du Sang, le second lieu de Reaper of Souls™ dont nous allons vous parler un peu plus en détail. Nous vous avions présenté la création d’Ouestmarche dans un article précédent de cette série.


 

L’histoire du marais du Sang

Recouvrant en grande partie les étendues occidentales du Khanduras, le marais du Sang est sillonné de rivières et affluents souvent empruntés pour le transport de passagers et de marchandises. Le marais n’a pas toujours inspiré la terreur… En effet, il abritait jadis l’une des civilisations les plus brillantes de Sanctuaire.

La ville de Corvus et le souhait de Rakkis :

Jadis, bien avant que le roi Rakkis ne foule le sol de ce qui deviendrait un jour Ouestmarche, la glorieuse cité de Corvus se dressait là où s’étend aujourd’hui le marais du Sang.

bog_ruins_01_gliu_thumb.jpgbog_ruins_02_gliu_thumb.jpg
Un aventurier explore prudemment de mystérieuses structures.

À l’époque où le monde était encore peuplé des enfants d’Inarius et Lilith, Corvus fut l’une des premières cités fondées sur Sanctuaire. Cette communauté exceptionnelle entièrement constituée de Nephalem connut la prospérité pendant de nombreuses années. Après la Purge (relatée dans le livre de Cain), Inarius lia la Pierre-Monde afin de brider le pouvoir des Nephalem. Au fil des ans, les Nephalem devinrent de simples mortels oubliant tout de leur histoire. Puis ce fut au tour de Corvus de voir sa gloire s’étioler, jusqu’au jour où la cité tomba elle aussi dans l’oubli.

Bog_Cave_LH_102_thumb.jpg

Les plus grands trésors ont tendance à attirer l’attention et lorsque Rakkis envahit l’Ouest, il découvrit par hasard les vestiges de cette cité antique. Fasciné par les Nephalem et le pouvoir antique qu’ils détenaient, le roi se mit en tête de libérer leur potentiel. Il fonda alors non loin de là la cité d’Ouestmarche, dans l’espoir de pouvoir un jour assouvir sa curiosité et son obsession. Obnubilé par l’idée de connaître un jour l’immortalité, Rakkis finit par se convaincre que du sang nephalem coulait peut-être dans ses veines, mais après de nombreuses années de fouilles infructueuses dans les vestiges de la cité, sa seule consolation fut que ces mêmes ruines devinrent le lieu de son repos éternel.

WVAOEQGQRVXN1382579368839_thumb.jpgbog_ruins_dam_gliu_thumb.jpg

Avec les années, les secrets du marais du Sang finirent par tomber dans l’oubli et les puissantes défenses laissées par les Nephalem dissuadèrent bien des aventuriers de creuser la boue à la recherche de ses trésors antiques.

L’avancée de la corruption :

Bien sûr, le marais de Sang n’a pas toujours été aussi dangereux. Cette région est naturellement marécageuse, mais ce sont les événements récents (comme le retour de Malthaël) qui ont fait ressurgir la part d’ombre que ses habitants et elle recèlent.

Les tourbeux, créatures tribales qui peuplent la zone depuis des temps immémoriaux, sont dernièrement devenus plus agressifs. Défendant leur territoire à l’aide de pièges toujours plus sournois, ils protègent leurs demeures derrière des remparts et des tours de guet grossiers. Ce qui était jadis un marais verdoyant est devenu un répugnant bourbier des plus inhospitaliers.

Bog_LH_012_thumb.jpgBog_LH_004_thumb.jpg

Cependant, la corruption ne fait pas le malheur de tous. Peu après la défense du donjon de la Redoute, une rumeur a commencé à se répandre : on attendrait l’arrivée d’une puissante sorcière. En effet, le marais, connu pour renfermer le pouvoir antique de la cité perdue de Corvus, serait le terrain idéal pour la magie du sang. Un pouvoir aussi ancien que terrible ne pouvait que servir de sombres desseins…


 

L’essence du Sang : comment nous avons donné vie au marais du Sang

La création de ce traître marécage qui relie deux lieux fabuleux (Ouestmarche et Pandémonium, la dernière étape de l’acte V) aurait pu être relativement simple et rapide. Mais notre équipe de conception aimant les défis, elle a décidé d’aller plus loin en travaillant en profondeur chaque aspect de ce lieu, aussi bien en termes de graphismes que de thématique.

 

Création du thème :

La première étape, lorsque l’on réfléchit à la création d’une nouvelle zone, consiste à identifier le cœur de notre vision de cet environnement, autrement dit son thème. Pour le marais du Sang et les ruines de Corvus qu’il recouvre, il se trouve que le thème central est également un élément-clé de l’histoire de Diablo : le sang.

Bog1-sojin_thumb.jpg

Lorsque nous avons pensé à créer ce marais instable et putride, nous nous sommes dit que l’exploration des vestiges d’une civilisation antique enfouie sous cette fange puante était une idée qu’il nous fallait exploiter. Ce lieu correspondait parfaitement à la représentation physique du sang (en termes de couleurs et de textures), mais permettait également à l’équipe de conception d’amener le thème du sang (l’héritage des ancêtres) de façon plus subtile.

BogConcept02_thumb.jpgOverViewConcept_thumb.jpgBogConcept03_thumb.jpg

Lignée et droits du sang :

Outre l’impact visuel du sang dans le marais du Sang et les ruines de Corvus, ce thème joue également un rôle prépondérant dans la façon dont interagissent l’environnement et les héros, notamment pour ce qui concerne leur héritage, leur lignée.

À ce stade de leur périple, les héros sont parfaitement conscients de leur droit de naissance et n’ont montré qu’une infime partie de leur potentiel. Ce pouvoir a une histoire que l’on pensait perdue dans les couloirs du temps, mais qui est en fait ancrée dans la mémoire collective. En parcourant le marais du Sang et ses environs, des bribes de souvenirs du passé ressurgissent, résonnent et réagissent à leur présence. Ne soyez donc pas surpris si les reliques et défenses anciennes viennent apporter leur soutien à vos héros.

Les fondations du passé :

Le thème du sang et de la lignée s’immisce jusque dans l’histoire intrinsèque de Diablo. Par exemple, l’une des quêtes principales de l’acte V consiste à trouver la bonne entrée des ruines de Corvus. Cela ne sera pas sans rappeler aux joueurs de Diablo II la fameuse recherche du tombeau de l’acte II.

Bog_LH_016_thumb.jpg
Le croisé défend vaillamment l’entrée de l’une des nombreuses ruines.

Le concepteur du jeu Michael Chu nous a décrit quelques-unes des nombreuses façons dont le thème du sang ressort dans presque toutes les facettes du lieu :

« D’un point de vue graphique, le marais, l’eau et la boue évoquent l’aspect du sang. Puis il y a aussi les golems de sang, des ennemis invoqués avec les rituels magiques de sang… Si l’on réfléchit aux différents scénarios de cette zone, on se rend compte que le sang est très présent, que ce soit sous la forme d’une hérédité, de liens, ou dans le sens plus traditionnel du terme. »

Le marais est imprégné de sang, au propre comme au figuré. Qu’il s’agisse du sang versé lors des vagues d’invasion ou de l’héritage des premiers habitants de Sanctuaire, le passé est présent dans la moindre ruine ou souche en décomposition.


 

Le périple se poursuit…

Les ruines de Corvus nous font entrevoir le passé, tandis que le marais du Sang représente le long périple qui attend les héros nephalem. Du sang, de la sueur et des larmes ont été versés au cours de ce voyage sanglant. Combien devront encore mourir avant que le monde connaisse la paix ? Comment mettre un terme au massacre de Malthaël, et jusqu’où faudra-t-il aller pour l’arrêter ?

Êtes-vous prêts à relever les défis qui vous attendent ? Dites-nous ci-dessous quel aspect de l’exploration du marais du Sang vous enthousiasme le plus. Mais attention, Nephalem : la lâcheté n’a pas sa place dans ce périple !

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s