Diablo III Reaper of Souls: Le croisé, son histoire,son rôle, son but

diablo banDans quelques jours Reaper of Souls, l’extension de Diablo III, sera disponible dans toutes les boutiques du coin. Blizzard continue de la présenter  avec cette fois, un ajout majeur de l’extension,à savoir la nouvelle classe. Le Croisé.

C’est avec un article sur le site officiel que Blizzard va donc vous permettre de découvrir le Croisé, son histoire, ses origines et son rôle. Tout les détails dans l’article ci-dessous.

L’histoire de la croisade

Fidèles d’Akkhan. Défenseurs de la Lumière. Vaillants rédempteurs du Zakarum. Ce sont autant de noms qui pourraient parfaitement décrire la dernière classe de héros disponible dans Reaper of Souls™.

À la différence des autres ordres du Zakarum, les croisés sont bien plus rugueux et cyniques que les guerriers sacrés que l’on retrouve communément à Sanctuaire. D’où viennent-ils ? Quel rôle jouent-ils au sein de l’Église de Zakarum ? De quelle façon affronteront-ils la menace imminente que représente Malthaël ?

Vous trouverez les réponses à ces questions et à bien d’autres ci-dessous. Débutons sans plus attendre cette semaine dédiée au croisé en plongeant dans son histoire passionnante !


 

L’émergence de l’Église de Zakarum

L’Église de Zakarum fut fondée il y a de nombreuses années, après les guerres claniques des mages, par un ascète errant de Xiansai, le prophète Akarat. Selon les récits historiques, ce fut pendant cette période charnière, lors de laquelle l’humanité commençait à rejeter la magie au profit de préceptes religieux plus réconfortants, qu’Akarat reçut une révélation inattendue de la part d’un être dénommé Yaérius, ou « fils de la lumière » dans sa langue natale.

L’être apparu à Akarat était-il l’archange Yaérius ou une simple réminiscence du sacrifice d’Uldyssian après la Guerre du péché ? Bien que la véritable nature de cette prophétie alimente encore de nombreuses discussions parmi les érudits, nul ne peut en nier l’importance. Selon la rumeur, c’est cette vision fondatrice, un éclair d’énergie formidable illuminant les cieux, qui fit naître en lui la conviction profonde que les humains étaient de puissants réceptacles du divin. Pour mener une vie accomplie, tous devaient se mettre en quête de leur « lumière intérieure ».

Map%20of%20Sanctuary.jpg?

Suite à cette révélation, Akarat entreprit un long voyage vers les cités du Kehjistan pour prêcher la bonne parole et encourager tout un chacun à accepter la Lumière qui sommeille en lui. Akarat finit par disparaître sans laisser de traces dans l’histoire, mais ses enseignements se perpétuèrent grâce au peuple de Sanctuaire et devinrent la doctrine spirituelle de l’Église de Zakarum (pour l’anecdote, le nom « Zakarum » provient du terme « Zakara » qui signifie « lumière intérieure »).


 

À l’aube de la lumière : la naissance du croisé

Pendant le règne de l’empereur Tassara et peu avant la célèbre marche vers l’Ouest du général Rakkis, un prêtre répondant au nom d’Akkhan sentit qu’un mal grandissant rongeait l’Église de Zakarum. Cette néfaste influence, dont Akkhan ignorait l’origine, n’était autre que celle du Démon primordial Méphisto, le seigneur de la Haine, dont la malveillance suppurait de la pierre d’âme gisant sous le temple de la Lumière de Travincal.

tumblr_mvkyzb0PeM1qhh117o2_1280_thumb.jpg

Déterminé à sauver son Église, Akkhan réunit les guerriers les plus fervents et les plus talentueux pour leur confier une mission : trouver un moyen d’éradiquer à jamais le mal et la corruption qui gangrénaient l’église. S’éloignant radicalement du général Rakkis et de ses paladins qui partaient vers le soleil couchant, ces combattants firent route vers l’Est, car selon la rumeur, Akarat était parti dans cette même direction quelques jours avant sa disparition.

Ainsi naquit l’ordre des croisés.


 

Au sein de l’Église de Zakarum : le rôle du croisé

Les inconditionnels de Diablo sont vraisemblablement au fait de l’Église de Zakarum et se souviendront très certainement du paladin, le guerrier sacré jouable de Diablo II. Dévoués corps et âme au Zakarum, croisés et paladins n’ont pourtant aucun lien direct et n’œuvrent pas forcément pour les mêmes causes.

Alors, quel rôle le croisé joue-t-il exactement ?

Paladins d’hier et d’aujourd’hui :

Revenons un peu sur ce que nous savons de notre cher paladin : 1. Ces guerriers sont dévoués à Zakarum. 2. Au fil du temps, différentes sectes de paladins, dotées d’objectifs et bases d’opérations distincts, ont commencé à voir le jour. Ces groupes incluent les Chevaliers de l’Ouestmarche, l’Ordre des paladins ou encore la Main de Zakarum.

S6FH7VU8NKZH1382734766810_thumb.jpg

Au cours de l’inquisition du Zakarum, il apparut que la Main de Zakarum était corrompue et cet ordre fut dissout peu après les événements de Diablo II. L’ordre des paladins, écœuré par le mal qui rongeait sa foi, se désolidarisa de son église pour fuir vers l’Ouest et s’installer à Ouestmarche. Les chevaliers de l’Ouestmarche, déjà établis suite à la campagne victorieuse du général Rakkis et désireux de se départir de la corruption de Méphisto, absorbèrent l’ordre des paladins et se séparèrent de l’église de la Lumière de Travincal.

Les paladins, certains volontairement et d’autres victimes de sournoises manipulations, évoluèrent dans leurs disciplines et perfectionnèrent leurs tactiques pour devenir les guerriers que l’on connaît aujourd’hui.

La croisade se poursuit :

À la différence des paladins, les croisés forment un groupe d’élite conservateur, qui n’a que peu changé au fil du temps et entretient des croyances et pratiques rigoristes proches de celles inculquées à l’origine par Akarat. Et bien qu’à l’instar des paladins, les croisés soient capables de soumettre la Lumière à leur volonté, ils sont naturellement animés par une ferveur et un sens du devoir bien plus vertueux. Lorsqu’il forma ce groupe de guerriers, Akkhan veilla à enrôler les recrues les plus dévouées et les plus prometteuses. Il avait également pris soin de ne recruter aucun élément ayant transité par la secte des paladins, de crainte que par eux, une souillure ou une corruption ne s’immisce dans ses rangs.

crusaderdark1_thumb.jpg

En raison de sa détermination sans faille et de son extrême prudence, l’ordre demeura donc de taille réduite. 427 croisés partirent pour l’Est et aujourd’hui, leur nombre n’est plus que de 341. Le croisé ne suit pas de discipline stricte et se déplace souvent seul ou parfois accompagné d’un unique apprenti qui reste à ses côtés jusqu’à sa mort. Ainsi, lorsque l’heure est venue pour ce noble guerrier de déposer les armes, en général lorsqu’il meurt sur le champ de bataille, son apprenti prend son bouclier et son armure, mais aussi son nom, afin de perpétuer cet héritage ancestral.


 

Le début du voyage : le croisé nephalem

Tout comme le barbare, le chasseur de démons, le moine, le féticheur et le sorcier de Diablo III, le croisé est un Nephalem, et dans ses veines coule le même pouvoir caché. Après avoir eu vent d’une mystérieuse étoile filante tombée du ciel, et ayant exploré en vain les confins de l’Est, les croisés font à nouveau route vers la Nouvelle-Tristram dans l’espoir de découvrir ce qui pourra sauver leur culte chancelant.

Allez-vous brandir le fléau et le bouclier au nom de Zakarum ? Souhaitez-vous châtier vos ennemis avec la puissance pure de la Lumière ? Dites-nous ci-dessous si vous comptez jouer ce tank aguerri dès la sortie de Reaper of Souls !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s